Feux d’artifice

 

Feux d'artifice dans Poésie Le-Marginal-Magnifique-po%C3%A8me-Feux-dartifice-14-juillet-zombies-Romero-300x225


On invente des machines compliquées

Destinées à divertir nos vies simples

Des pis-aller pour ne plus penser

 

Des sons artificiels des musiques

Pour créer un semblant d’animation

Rompre les silences trop lourds

 

On existe devant la télé les ordis

Les fictions aveuglent nos sens

Les écrans deviennent nos amis

 

On ne vaut pas mieux que des zombies

Qui dans les films de Georges Roméro

S’extasient devant les feux d’artifice

*

Retrouvez tous les nouveaux poèmes du Marginal Magnifique sur un site plus beau, plus fun, plus libre !

8 Réponses à “Feux d’artifice”

  1. On ne sait plus penser, s’accorder cette liberté de penser, de voir autrement, attention danger nous sommes prisonniers de notre facilité,
    par ton texte tu as tout dit !!

    Dernière publication sur chasseur d'images spirituelles : Seuls créateurs de regrets

  2. Laconique dit :

    J’ignore qui est ce Georges Roméro (un poète ?), mais j’ai bien compris le sens du poème. C’est très juste, et encore se contenter d’écrans c’est faire preuve de réserve, car la plupart des gens, surtout les demoiselles, ne sont pas tranquilles avant de « bouffer des pains au chocolat » ou de »s’arrêter dans des cafés bondés à cinq heures trente du mat pour s’envoyer des boissons raffinées ». Mais ne soyons pas misanthrope/sogyne et sachons accepter la nature humaine telle qu’elle est…

    • Je vous conseille de vous procurer l’oeuvre intégrale de ce Georges Roméro, si ce n’est pas déjà chose faite : c’est un poète à sa manière et un fin psychologue qui montre la nature humaine dans sa réalité crue. A mon avis il pourrait pousser encore plus loin d’ailleurs dans la poésie crue… Puis quel dommage qu’il se soit ramolli avec le temps !

      Demander à un marginal de n’être pas « misanthrope/sogyne » c’est comme demander à un chat, si vous avez de ces animaux chez vous peut-être comprendrez-vous de quoi je parle, de ne pas miauler ou alors comme pisser dans un violon…

      Merci pour ces citations éclairantes et brillantes, tout est là : http://lemarginalmagnifique.unblog.fr/2012/05/19/doce-vita/

      A bientôt !

  3. femmepsy dit :

    Dans les feux d’artifices…
    … j’entends les millions d’euros dépensés
    … j’entends les ventres vides du monde entier
    … j’entends le bruit des cartons des sdf délaissés
    … j’entends le silence des boites vidées…
    … Boites crâniennes lobotomisées …

    • Oh, il y a beaucoup de choses dans nos sociétés illogiques qui émettent ces sons là !!! Mais c’est vrai que je connais peu de trucs aussi vains que les feux d’artifice.

      Je vois en tout cas que je ne suis pas le seul à ne pas être fan. En plus, à peu de choses près, quand on en a vu un, on les a tous vus…

      Bonne soirée, à bientôt.

  4. zouloukik dit :

    Un feu d’artifice ça fait tout simplement rêver , quand on s’allonge dans l’herbe chaude un peu éméché, pour admirer des couleurs et des lumières qui pleuvent du ciel.

Laisser un commentaire