Full Moon

23 avril 2012

 

Full Moon dans Poésie Lune1-300x225


Je me retrouvais là

Perdu sans toit

Ni lieu où aller

Le ventre creux

Avec le ciel d’un noir de jais

Et la profondeur de tout l’univers inexploré

Comme seules compagnies

 

Le lendemain ce serait la Full Moon Party

La plus grande fête de toute l’Asie

Organisée sur la plage

Des milliers de pèlerins venus du monde entier

Des milliers de pékins assoiffés de vie

Des milliers de corps survoltés

Transpirant

Collés

En train de danser

Boire

Se shooter

Sur le sable

Dans l’eau

En maillot

A poil

Certains pisseraient dans la mer à la vue de tous

D’autres se rouleraient des pelles

Copuleraient

Au large

Là où il y a encore pied

Tout ça dans une ambiance de fin du monde

Une frénésie de tous les diables

A faire pâlir Satan lui-même

Un magma humain dégoulinant

Au rythme de la musique techno

Au milieu duquel j’errerais

Fantôme parmi les fantômes

A la recherche de mon infortuné compagnon de voyage

Et de sa jambe dans le plâtre

Me demandant ce que je fous là

Dans ce merdier aussi insondable que la voûte mate

Écrin à la lune aussi pleine que plate

 

Mais en attendant je venais de débarquer à Koh Phangan

Perdu sans toit

Ni lieu où aller

Le ventre creux

Avec le ciel d’un noir de jais

Et la profondeur de tout l’univers inexploré

Comme seules compagnies

*

Retrouvez tous les nouveaux poèmes du Marginal Magnifique sur un site plus beau, plus fun, plus libre !

1...6465666768